Conseils pour vous détendre

  • Respirez profondément. Expirez très lentement. Imaginez que vous inspirez l’énergie et que vous expirez la tension. Répétez cet exercice plusieurs fois.
  • Haussez les épaules. Gardez cette position pendant cinq secondes. Relâchez.
  • Étirez-vous les bras par-dessus la tête ou le plus loin possible devant vous.
    Faites une marche.
  • Téléphonez à une amie ou à un membre de la famille qui se préoccupe de vous.
    Allez au cinéma.
  • Écoutez de la musique douce.
  • Serrez-vous dans vos bras.
  • Faites de l’artisanat ou faites un dessin à la peinture.
  • Écrivez une lettre à quelqu’un d’autre ou à vous-même.
  • Prenez un bain.
  • Lisez un livre.
  • Allez chez la coiffeuse.
  • Faites une sieste.
  • Régalez-vous d’un cornet de crème glacée.
  • Regardez votre émission de télévision préférée.

Plan de sécurité

Les mesures de sécurité à prendre pendant un incident explosif

  1. Si une dispute semble inévitable, tâchez de vous assurer qu’elle a lieu dans une pièce ou un endroit qui donne accès à l’extérieur, non dans la salle de bain, ni dans la cuisine ou dans un endroit où il y a des armes.
  2. Exercez-vous à sortir de la maison sans danger. Déterminez les portes, les fenêtres, l’ascenseur ou l’escalier qui conviendraient le mieux en cas de fuite.
  3. Inventez un mot-code à utiliser avec vos enfants, les membres de votre famille, vos amies et vos voisins quand vous avez besoin de la police.
  4. Décidez où vous irez si vous devez quitter le foyer et prenez les dispositions nécessaires (même si vous ne croyez pas que vous soyez obligée de le faire).
  5. Rappelez-vous en tout temps — Vous ne méritez pas de vous faire frapper ou menacer.

Les mesures de sécurité à prendre quand vous vous préparez à partir

  1. Ouvrez un compte d’épargne à votre nom pour établir ou accroître votre autonomie.
  2. Laissez de l’argent, un autre trousseau de clés, des copies de documents importants et des vêtements de rechange chez quelqu’un en qui vous avez confiance afin que vous puissiez quitter le foyer sans tarder.
  3. Gardez le numéro de téléphone du refuge à la portée de la main et ayez toujours de la monnaie ou une carte d’appel pour faire des appels téléphoniques d’urgence.

La sécurité au foyer

  1. Changez les serrures le plus tôt possible.
  2. Discutez avec vos enfants d’un plan de secours qu’ils peuvent mettre à exécution si vous êtes absente.
  3. Indiquez aux responsables de l’école, de la garderie, etc. qui a la permission d’aller chercher vos enfants.

Documentez les actes de harcèlement criminel

Si vous voulez demander au tribunal ou à la police de vous protéger, il vous faut documenter les actes dont vous êtes victime pour pouvoir vous en servir comme preuves en cour.

Documentez

  • tous les incidents de harcèlement ou de menace;
  • les sentiments que vous éprouvez relativement à ces incidents;
  • les mesures de protection que vous avez prises.
Vous pouvez noter ces renseignements dans un journal personnel ou tenir un registre précisément sur le harcèlement. Le personnel du refuge peut aussi vous indiquer s’il voit le harceleur près du refuge. Assurez vous d’inscrire les renseignements suivants à l’égard de tout incident :

  1. La date et l’heure
  2. La description de l’incident
  3. Le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de tous les témoins
  4. Si vous avez appelé la police

Choses à faire et à ne pas faire pour assurer votre protection

ÉVITEZ tout contact avec le harceleur et ne lui répondez plus une fois que vous lui avez dit NON.
  • DITES aux gens ce qui vous arrive et parlez-leur du sentiment de danger que vous ressentez.
  • INSISTEZ pour que les gens ne divulguent à personne votre numéro de téléphone et votre adresse.
  • CONSERVEZ tout ce que vous envoie le harceleur et essayez d’enregistrer les messages téléphoniques.
  • TENEZ un registre des contacts, des appels, des lettres et des incidents relatifs au harcèlement criminel.
  • SIGNALEZ le harcèlement criminel à la police. Tâchez de ne pas vous décourager si la police ne prend pas les mesures que vous espériez.
  • NE FAITES PAS comme si la situation n’existait pas et ne cachez pas la situation.
  • NE MINIMISEZ pas ou ne sous-estimez pas le danger qui existe.

Méfiez-vous de ces types d’hommes.

  • Surveillez les comportements qui vous semblent anormaux ou qui vous rendent mal à l’aise.
  • Les hommes qui ne vous écoutent pas, qui font comme si vous n’étiez pas là ou qui parlent par dessus vous. Ces hommes n’ont aucun respect envers les femmes.
  • Les hommes qui s’assoient ou qui se tiennent trop près de vous, qui vous rendent mal à l’aise et qui se réjouissent de vous faire sentir ainsi.
  • Les hommes qui vous FIXENT DU REGARD D’UN AIR SUPÉRIEUR – Vous savez – quand un homme vous dévisage ou vous abaisse du regard.
  • Les hommes qui ne font que ce qu’ils veulent ou qui vous bousculent ou vous empoignent pour obtenir ce qu’ils veulent.
  • Les hommes qui expriment la colère ou la violence envers les femmes soit par les paroles (p. ex. Vache, Je vais te tuer…) ou en vous poussant, en vous bousculant ou en vous mordant.
  • Les hommes qui ont une mauvaise attitude à l’endroit des femmes (p. ex. Les femmes sont là pour qu’on les regarde pas pour qu’on les écoute…. La place d’une femme, c’est dans la cuisine où elle peut servir un homme…)
  • Les hommes qui sont extrêmement jaloux ou possessifs – ces hommes peuvent être très dominateurs.
  • Les hommes qui abusent de l’alcool ou des drogues.
  • Les hommes qui ont la réputation « d’avoir » les femmes : ils vous forceront vraisemblablement à avoir des rapports sexuels si vous sortez avec eux.